bienfaits du thé

Les bienfaits du Thé et comment le choisir (4000ans d’Histoire)

Que trouve-t-on dans une tasse de thé ? Et bien… j’ai plein de choses à vous révéler ! Le temps d’un article, on oublie les thés détox et on se penche sur la composition du thé nature qu’il soit vert ou noir, et sur ce qui se trouve de beau à l’intérieur.


Une boisson antioxydante ?

Le thé est-il vraiment une boisson qui détoxifie le corps ?

  • oui ! Mais il ne faut pas s’y tromper, votre tasse de thé du soir ne va pas purifier votre corps, une source d’antioxydants n’est pas la réponse à un problème d’une toute autre échelle : notre alimentation globale. Mais si vous cherchez un allié bien-être… le thé est définitivement votre allié.

Le thé est rempli de puissants antioxydants,

des composants du thé appelés Polyphénols, particulièrement la catéchine (famille des flavonoïdes), définitivement reconnus pour combattre le vieillissement des cellules et l’inflammation du corps.

  • … et non ! Pourquoi non ?! En fait, c’est bien le thé qui est source d’antioxydants qu’il soit vert ou noir ou même un vieux pu-erh. Vous pouvez oubliez les thés qui se vendent comme des thés bien-être ou détox, il n’y a là qu’une emphase marketing bien rodée en cela que les meilleurs thés bien-être et détox, ce sont des thés ordinaires !

Le thé vert (de bonne qualité) est bien plus intéressant que le thé noir même si tout les thés natures sont intéressants.

Et la meilleure source d’antioxydants nature ? Le thé blanc. 🙂 Sauf si on compare un thé vert de haut grade japonais et un thé blanc vendu au rabais.

En bref, toutes les couleurs de thé et tous les thés (j’ai bien dit thé) sont antioxydants.


Une boisson relaxante ? La théanine dans la composition du thé

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il est bon de rappeler que nous parlons d’une boisson dont les premières traces remontent à 2737 Avt JC ! 🙂

C’est donc une boisson vieille de plus de 4000 ans qui a la réputation d’être… relaxante.

composition du thé

À moins d’un complot de plusieurs millénaires du lobby du thé, si on cherche à connaitre la vérité et se faire une opinion, voilà déjà de quoi avoir une opinion. ^^

La théanine est l’acide aminé le plus présent dans le thé à hauteur de 1 à 2% du poids totale de la feuille de thé une fois desséchée.

À ne pas confondre avec la théine qui n’est autre que la caféine, découvertes en des lieux et temps différents. Il n’y a pas la moindre différence entre ces deux molécules, vous pouvez parler de caféine dans le thé.

théine dans la composition du thé
Molécule de caféine / théine

La caféine n’est-elle pas stimulante ?

Si bien sûr, voici d’ailleurs quelques infos intéressantes sur la composition du thé… et du café.

  • Dans une tasse de café, vous trouverez de 80 à 185mg de caféine en moyenne. Nous sommes plus proche de 80mg dans un espresso, le double dans des cafés plus long (plus le temps d’extraction est long, plus il y a de caféine).
  • Dans une tasse de thé, vous trouverez de 15 à 70mg de théine/caféine. De la même façon, cela dépend de la nature du thé, de la contenance et de l’infusion. Moins de caféine dans le thé vert, encore moins dans le thé blanc !

L’effet de la caféine sur notre organisme lorsque l’on boit une tasse de thé est très différent, plus diffus…

la théanine est responsable de cet effet relaxant dans la composition du thé et contrebalance la théine.

La théanine est tellement intéressante pour le cerveau que vous pouvez la trouver directement sous forme de complément alimentaire pour vous aider, par exemple, à mieux dormir.

Dave Hasprey, papa de la biologie participative dans le monde (ou bio-hacking) et CEO de l’institut de santé de la Silicone Valley en prend jusqu’’à 300mg chaque soir !

Elle est considérée comme un nootrope (aussi appelé smart drug), un complément pour améliorer ses performances cognitives.

Le thé vert a aussi une place de choix en MCT (Médecine Chinoise Traditionnelle).

bienfaits du thé

Avec l’invention de l’EEG (électroencéphalographie) fut découvert le rythme électrique de l’activité cérébrale et parmi les différentes sinusoïdes qui se dessinent, les ondes Alpha.

Lorsque vous méditer ou que vous faites des exercices de respirations pour promouvoir un état de relaxation et de présence, vous produisez davantage d’ondes Alpha.

Il en va de même après l’ingestion de Théanine !

Une étude a par exemple trouvé une augmentation de ces ondes dans le cerveau de près de 20% après l’ingestion de 50mg de théanine.

Une tasse de thé vert contient en moyenne 8mg. Comme toute bonne chose devient mauvaise en excès, je ne vous pousse par pour autant à boire 20 tasses par jour…

mais la supplémentation de cet acide aminé en particulier est possible et très abordable.

De nombreux autres bienfaits sont à l’étude dans la composition du thé ou ont déjà été découverts concernant cet acide aminé,

comme abaisser la tension artérielle chez des personnes souffrants d’hypertension ou encore réduire (toujours une hypothèse à ma connaissance) le syndrome prémenstruel.


Thé et perte de poids

Outre l’évidence qu’il s’agisse d’un bon aliment qui ne promeut pas la prise de poids, l’argument d’une boisson minceur reste controversé.

Les études que je trouve pour faire le lien entre métabolisme et thé vert ne semblent pas concluantes.

Dans le cas contraire, elles ont été réalisées sur des personnes en mauvaise santé et les résultats tournent autour d’un petit +4% du total calorique dépensé quotidiennement. Ça me parait être un levier bien faible pour en faire une arme minceur.

Histoire d’enfoncer une porte ouverte, si vous remplacer un soda par du thé vert, alors je retire ce que j’ai dit : c’est définitivement une boisson pour maigrir ! 🙂


Dans un monde où les enjeux économiques et industriels ont inéluctablement appauvri la richesse de notre alimentation au quotidien,

aux côtés de l’agriculture bio,

le thé est un acteur dont toutes les qualités intrinsèques lui valent une place de choix dans « l’imaginaire collectif bio » … et nous allons nous interroger sur le meilleur thé à acheter pour ses bienfaits.

Car oui, le thé n’est pas intouchable !

A l’image du café et du chocolat, il subit lui aussi les affres de l’agriculture intensive et l’on a vite fait de lui prêter, si ce n’est un caractère sacré pour certains, des vertus qu’il n’a pas.

Ou encore, des vertus qu’il n’a plus…

Alors, le meilleur thé à boire pour sa santé ? Thé vert ? Thé noir ?

Le thé n’est pas toujours bon pour la santé

Afin de choisir le meilleur thé consommé, Il y a plusieurs facteurs qui viennent contrebalancer les bienfaits présupposés du thé.

  • Le thé, c’est une monoculture. Comme toute monoculture dans un monde industrialisé, l’utilisation d’engrais chimiques et de pesticides amènent à l’appauvrissement des sols, et… à l’appauvrissement des tasses.
plantation-de-thé
  • Le marketing du thé ayant un impact énorme sur l’industrie du thé depuis le XVIIIe siècle, l’essor des blends (Twinings, Lipton, Tetley…) voient également la démocratisation de gigantesques plantations de thés avec des variétés sélectionnées avant tout pour leur rendement et leur résistance aux intempéries et maladies.

Ces plantations n’ont aucune prétention gastronomique et encore moins vocation à faire du thé une boisson artisanale aux effets intéressants sur notre santé.

Le seul mérite qu’on leur prêtera, discutable pour certains mais qui mérite d’être rappelé ici par soucis d’équité, est d’avoir démocratisé le thé de par le monde et de l’avoir rendu accessible à tous !

  • Ces dernières plantations sont bien souvent construites sur un modèle saisonnier par opposition à des plantations pour lesquelles les cueilleurs déploient un véritable savoir-faire (et une fierté), quand ce ne sont pas tout simplement des plantations mécanisées.

Vous l’aurez compris, la multiplicité des facteurs nous pousse à aborder les bienfaits du thé au XXI siècle avec appréhension…

Pour celles et ceux qui boivent du thé avant tout pour ses effets sur la santé,

voici deux conseils fondamentaux pour choisir le meilleur thé possible, avec plus de tranquillité, aussi bien en hypermarché que dans votre salon de thé préféré !

  • Evitez les blends. Autant faire des généralités et aller à l’essentiel.
  • Privilégiez les thés Bio, la certification Biologique est en effet un processus de longue haleine. Il faut plusieurs années à une plantation pour être certifié Bio, avec un cahier des charges complexe. Il ne s’agit nullement d’une fantaisie !
thé vert bio

On peut trouver çà et là des lacunes et quelques opportunistes,

mais l’achat de thé Bio est globalement un signal fort envoyé aux plantations qui se sensibilisent de plus en plus à ce qui était avant une problématique très occidentale.


La réputation du thé vert : le meilleur thé ?

En quelques années, le thé vert a littéralement volé la vedette à toutes les couleurs de thé !

Peut-on déjà mouiller le maillot et se dire que son patronyme « vert » y serait en partie pour quelque chose ? Oups, c’est fait…

Toujours est-il que le thé vert, d’un point de vue biologique, a effectivement plus à offrir que le thé noir.

Il faut évidemment pondérer avec les facteurs évoqués plus haut, car un thé vert vendu quelques euros le kilo ne vous apportera pas grand-chose contre un thé noir de qualité !

le meilleur thé
C’est beau n’est-ce pas ? Et bien c’est loin d’être toujours la réalité selon le thé que vous consommez. ^^ c’est un thé ver Chinois, le Long Jing.

Quel rapport entre la couleur et ses effets sur notre santé ?

Une étape cruciale, l’oxydation du thé, détermine sa couleur. Un thé entièrement oxydé est un thé noir tandis qu’un thé vert est un thé non oxydé. Le thé oolong, lui, est un thé semi-oxydé.

Schématiquement, moins un thé est oxydé, plus il est intéressant pour notre santé.

Ceci est encore une fois relatif aux nombreuses étapes de fabrications et particularismes qui existent d’une région à une autre !

Le thé noir n’en est pas moins intéressant mais il convient de dire que les meilleurs thés pour notre santé sont les thés les plus « vierges », les thés verts ainsi que les thés blancs. Ces derniers sont encore plus intéressants !

D’ailleurs, pourquoi dit-on thé vert ?

Petite aparté, sachez qu’à l’origine les couleurs de thé se basent sur la couleur de la liqueur obtenue et non la couleur des feuilles ni quelconques autres facteurs. 🙂

Fait intéressant, les chinois appellent ainsi le thé noir : thé « rouge », car ce que l’on appelle thé noir donne en réalité une liqueur rouge…

ce que nous appelons thé rouge en Occident réfère le plus souvent à une boisson qui n’est pas du thé, le rooibos.

Enfin, le thé noir en Chine existe bel et bien et désigne ce qu’on peut aussi appeler du thé sombre : le thé pu-erh, un genre de thé très particulier qui n’a rien à voir avec le thé noir. ^^

thé noir ou thé rouge
Thé rouge ou thé noir ? 😉

Ce sont les anglais qui, en exportant le thé rouge de Chine, ce sont mis à appelé ce type de thé du thé « noir » en référence à la couleur de la feuille et non de la liqueur.

Bref, Voilà : vous savez tout du thé « vert » !


Le meilleur thé pour notre santé ?

Lors d’un documentaire sur la production de thé au Japon, je me souviens d’un groupe de dames âgées en parfaite santé et en pleine possession de leurs moyens qui dévoilent le secret de leur longévité, leur énergie, leur arme anticancer…

elles boivent une dizaine de tasses (5 à 7cl sans doute) de thé vert par jour minimum !

Cette petite anecdote me fait penser que ça ne coûte rien d’essayer, non ? 🙂

Des études sérieuses ont d’ailleurs été menées sur la composition du thé dans la prévention de certains cancers.

thé matcha
Du thé matcha 🙂 c’est du thé vert broyé en poudre, utilisé dans la cérémonie du thé au Japon

Il faut toujours bien faire la distinction entre un thé vert broyé à 15€/kilo en hypermarché dont la problématique est la même que tout les aliments bons marchés et un Sencha de haut grade japonais !

Ce petit détour par le Japon n’est pas dû au hasard et malgré toute l’affection que je porte pour la culture Japonaise, il y a une autre raison :

les thés japonais sont parmi les plus réputés aussi bien pour les œnologues du thé que pour votre santé !

Ceci est dû à la méthode de torréfaction à la vapeur du thé vert japonais.

Cette torréfaction à la vapeur est en grande partie responsable du goût Umami caractéristique des thés japonais,

mais aussi d’une bien meilleure conservation des vitamines et minéraux. Vous tenez désormais votre élixir de jouvence !


Prenons maintenant le temps de rentrer un peu dans les détails pour vous aider à vous y retrouver au mieux…

First flush ? Grade de thé ? Feuille entières ou broyées ?

Autant de questions que je me posais il y encore peu de temps et dont les réponses devraient vous éclairer dans vos choix !

quel thé choisir

Quel thé choisir : différence entre thé, tisane et infusion

Pour savoir quel thé choisir, il faut déjà savoir ce qu’est du thé !

La question mérite d’être posée car je vois bien autour de moi que la différence avec une tisane n’est pas toujours bien comprise. 🙂

Par tisane, on entend faire infuser (ou décoction, macération, etc.) une substance végétale.

Bien souvent des mélanges, des racines, des fleurs, des plantes en tout genre, la tisane peut-être qualifiée d’infusion.

Du thé… c’est du thé. ^^ Le fameux camelia sinensis dont est issu la deuxième (ou première sans compter l’eau) boisson la plus consommée au monde.

La tisane est conseillée le soir puisqu’elle ne contient pas ou peu de théine/caféine.

différence thé infusion

Une idée d’infusion/tisane ?

Prenez des feuilles de menthe, mettez-les dans de l’eau chaude et vous obtenez une infusion à la menthe. 🙂

Que certains pourrez appeler un peu vite du thé à la menthe si vous deviez acheter une infusion à la menthe en sachet… à moins que celui-ci ne contienne vraiment du thé !

C’est le cas du célèbre thé vert à la menthe au moyen-orient. Un mélange de thé et de menthe !

On peut alors parler d’infusion globalement lorsqu’il y a du thé mélangé à d’autres substances végétales, comme le font toutes les marques de thé de la plus petite à la plus grande.

Thé aux fruits rouges, à la menthe, à la vanille, etc. et donc les mélanges originaux propres à chaque marque,

les thés dit « détox » par exemple sont rarement du thé seul mais accompagnés d’autres substances.

En bref, du thé c’est du thé tandis qu’une tisane peut-être une infusion d’à peu près n’importe quoi d’autres que du thé. Le thé comme la tisane sont des infusions.


Quel thé choisir : grades du thé, feuilles entières, brisées ou broyées

Il vous arrive sans doute souvent d’entendre parler de grades du thé si vous allez dans des boutiques spécialisées. Et même en hypermarché, à titre d’exemple l’expression « pekoe » revient souvent…

grades de thé

Les grades sont là pour préciser la finesse de la cueillette et par extension réfère à la taille de la feuille.

Si vous avez l’habitude d’acheter votre thé en sachet, votre thé est systématiquement broyé.

Il n’en ressort que de la poussière de thé et vous offre un thé sans finesse, très coloré, plus corsé et propice à l’amertume. Cette « poussière de thé » offre une surface de contact démultipliée avec l’eau et lui donne ses caractéristiques !

C’est évidemment dans une logique de production industrielle à grande échelle que le thé broyée s’est déployé puisqu’il occupe beaucoup moins de volume et permet d’en placer des quantités suffisamment importantes en sachets.

Vient alors le thé en feuilles entières et brisées pour lesquels ils existent différentes méthodes de cueillette qui définissent la finesse aromatique de votre thé, ces fameux grades dont voici quelques exemples en image…

grades de thé
Dust pour poussière ^^

Ces grades de thé ont été inventés dans les années 30 en Inde, par les fabricants de thé Britannique.

Vous vous en doutez, plus le thé est en feuilles entières, plus il est riche et complexe !

A ne pas automatiquement associé à des thés qui vous coûteront un bras…

il n’est pas si compliqué de trouver du thé en feuilles entières ou brisés et il y a tout un monde entre ces grades et le thé broyé !

comment choisir son thé

La cueillette la plus prestigieuse est appelée FOP pour Flowery Orange Pekoe. 

Orange signifie Royal et fait référence à toute une dynastie des Pays-Bas encore au trône aujourd’hui,

tandis que Pekoe est dérivé du Chinois et signifie duvet en référence au duvet qui se forme sur les bourgeons des feuilles de thé, il désigne donc le bourgeon.

La cueillette FOP, qui se fait volontiers appelée cueillette « impériale » (attention à la récupération marketing…) consiste à ne récolter que le bourgeon et les deux premières feuilles, les plus jeunes donc !

La cueillette dîtes impériale est une appellation courante pour les thés de Chine.

OP pour Orange Pekoe désigne une cueillette toujours précieuse mais légèrement tardive, le bourgeon s’est déjà transformé en feuille. A

insi de suite, on descend en « grade » pour terminer avec le thé broyé. Pekoe seul (P) étant utilisé pour désigné un thé un peu plus grossier et sans trace de bourgeons, mais tout de même en feuilles entières !

Si on descend en grade, cela devient un thé brisé.

A mi-chemin, le thé brisé est plus corsé et foncé mais pas aussi grossier au palais que le thé broyé. Le premier grade est appelé BOP pour Broken Orange Pekoe.

Pour aller plus loin, Wikipédia vous offre une vue d’ensemble des grades.

Important : Les grades sont généralement employés pour désigner les thés noirs d’Inde et non d’autres régions. Cette introduction aux grades est là simplement pour vous sensibiliser aux feuilles entières et vous aider à choisir votre thé ! 🙂

sachet de thé
Je vous vend du rêve là ! 🙂 Evidemment, les sachets sont pratiques… Une solution à mi-chemin consiste à acheter des sachets de thé vierges dans lesquels faire infuser du thé acheté en vrac

Vous n’avez pas forcément besoin de vous prendre le chou avec les grades, vous pouvez simplement retenir l’essentiel : le thé en feuilles entières, brisées ou broyées.

Faites votre choix ! 🙂


Aller plus loin pour choisir son thé : First flush et autres récoltes tardives

Très prisé par les amateurs, il faut arriver à cerner les enjeux des différentes récoltes de l’année.

Les différentes récoltes ne se font d’ailleurs pas à la même période de l’année selon les régions du monde alors nous prendrons l’exemple de la Chine, du Japon ou de Darjeeling : la first flush, c’est quoi ? 🙂

C’est la première récolte de l’année après l’hiver et la plus attendue par les amateurs !

Durant l’hiver, le théier entre dans une phase de sommeil (lorsqu’il est exposé à moins de 11h de jour chaque journée après plusieurs semaines) et au printemps, cette première récolte donne au thé une richesse sans équivalent.

first flush thé vert japonais
Un exemple de first flush Japonaise, évidemment en feuilles entières !

Si nous avons pris l’exemple de la Chine ou du Japon, c’est que les pays près de l’équateur peuvent récoltés le thé tout au long de l’année bien que la first flush reste la récolte la plus attendue.

La seconde flush, moins fine, plus aromatique mais toujours très attendue a lieu généralement en Juin / Juillet.

Selon les régions du monde, la récolte d’Automne est aussi très populaire, notamment à Darjeeling.

Il faut donc noter que malgré l’engouement de la first flush, il est possible d’avoir des thés d’exceptions toute l’année. 🙂

En dehors de l’appellation très hype de First Flush pour désigner la récolte du Printemps, chaque pays/région peut avoir ses propres périodes de récoltes !

Prenons un exemple pour le Népal ou l’Inde :

  • La first flush dure de Mars à Avril
  • La seconde flush de Mai à Juin
  • La récolte en période Mousson ou Monsoon flush, de Juillet à Août*
  • La récolte d’Automne d’Octobre à Novembre

On distingue généralement 4 récoltes sur les 4 saisons. 🙂

Ça te dit de poursuivre ton chemin ? Puisque tu t’es intéressé aux bienfaits du thé, pourquoi ne pas t’intéresser au Matcha !  🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *